25/09/2013

ÉTUDE SUR LA SURMORTALITÉ DES RATS SOUMIS AUX ONDES GSM/WIFI

ÉTUDE : surmortalité des rats soumis aux ondes GSM / Wifi à faibles doses sur le long terme : RTBF et RTL-TV du 24/06/2008

Deux fois plus de rats morts à cause des ondes GSM
SCIENCES ET SANTé 24/06/2008 (RTL Info Belgique)

 

ETUDE : surmortalité des rats soumis aux ondes GSM / Wifi à faibles doses sur le long terme : RTBF et RTL-TV du 24/06/2008
Une nouvelle étude sur l'impact des ondes GSM réalisée par un chercheur belge présente des résultats inquiétants, révèle le journal Le Soir. Dirk Adang a défendu lundi à l'UCL la thèse de doctorat qu'il a consacrée à l'impact des ondes pulsées (GSM, wi-fi, antennes, etc) sur la santé de 124 rats de laboratoire. Les résultats de ses recherches sont inquiétants. Le taux de mortalité (60%) dans les trois groupes de rats exposés aux ondes est deux fois plus important que celui constaté (29%) dans le groupe témoin, préservé.

Cette étude présente un intérêt pour la santé humaine. Le rat, mammifère comme l'homme, partage 90% de son patrimoine génétique avec l'humain. La durée et les conditions de l'étude sont au-dessus de tout soupçon.

---
Source : http://www.rtlinfo.be/rtl/news/article/142878/--Deux+fois...
 

Extrait JT de 13h de la chaîne RTL - TV - 24/06/2008

Dangerosité des ondes électromagnétiques prouvée par une étude sur des rats
 

Nous avons interrogé ce matin (voir les vidéos ci-dessous) le professeur émérite André Vander Vorst, promoteur de Dirk Adang. Celui-ci précise que cette étude a la brillante qualité d'avoir été effectuée sur le long terme (21 mois d'exposition) et avec des niveaux d'exposition faible. Bref, des conditions plus proches de ce que peuvent vivre les humains avec GSM et Wi-Fi. Mais le professeur répète: "C'est une étude scientifique sur un animal. On est à un bout de l'échelle. Et on est très très loin de l'autre bout de l'échelle c'est-à-dire l'homme".

Cependant, les résultats font froid dans le dos. Et le professeur lui-même a reconnu dans son interview qu'il avait dû s'asseoir quand il avait vu le taux de mortalité des rats soumis aux ondes GSM: "C'est un résultat statistiquement significatif. C'est quand même très élevé. C'est pas 20% , c'est un doublement!"

Quelles sont les causes de cette mortalité élevée? Deux familles de raison pour le professeur: les maladies d'une part et un vieillissement prématuré d'autre part.

Dans tous les cas, ces nouveaux résultats devraient appeler l'homme à la prudence. Au moins jusqu'à ce qu'on dispose de chiffres. Mais cela ne devrait pas survenir avant 2015, date préconisée par l'OMS (Organisation mondiale de la santé) pour estimer complètement l'impact sur l'homme. OK, mais en attendant? Eh bien en attendant "on manque grandement de prudence, on soumet les populations de façon croissante à l'exposition aux ondes electromagnétiques. On fait ça de façon inconsidérée. En pratique on en est à se dire qu'on va attendre si quelque chose se produit ou pas" déplore le professeur. Super...

L'Organisation mondiale de la santé recommande d'attendre 2015 pour estimer complètement l'impact des mêmes ondes sur l'homme.
 

Pr André Vander Vorst / Interview RTL - TV (24/06/2008) - 1ère partie

Une étude à très long-terme avec des expositions de niveau faible
 

Pr André Vander Vorst / Interview RTL - TV (24/06/2008) - 2ème partie

Des ondes GSM qui provoqueraient un vieillissement prématuré?
 

Pr André Vander Vorst / Interview RTL - TV (24/06/2008) - 3ème partie

On soumet de façon croissante les populations à l'exposition de cet type d'ondes électromagnétiques ...
 

Extrait JT de 19h de la chaîne RTL - TV - 24/06/2008

Une étude de l’UCL l’affirme : les ondes électromagnétiques sont dangereuses !
 

 

Article de la RTBF (Radio Télévision Belge Francophone) du 24/06/2008 :

Les ondes pulsées, GSM, wi-fi, antennes relais etc sont-elles oui ou non dangereuses pour la santé humaine ? La polémique fait rage. Les scientifiques ne cessent de se contredire. Ce qui est sûr, c'est que ces ondes affectent gravement les rats, comme le démontre une étude menée par un chercheur de l’UCL et rendue publique ce mardi, par le quotidien "Le Soir" . (RTBF, 24/06/2008)

Dirk Adang, chercheur en sciences appliquées, présentait lundi sa thèse de doctorat à l'UCL. Et le moins que l’on puisse dire c’est que les conclusions de ses recherches sont inquiétantes.

Après expérience, il ressort que le taux de mortalité des rats exposés aux ondes électromagnétiques, est deux fois plus importants que celui constaté chez les rats qui ne l'ont pas été. Chez les rats soumis à une exposition, le chercheur a constaté une augmentation du nombre de globules blancs. Comme si l'organisme réagissait à une agression étrangère.

Il est encore trop tôt pour extrapoler ces résultats à l'échelle humaine, même si le rat partage 90 % de son patrimoine génétique avec l'homme, mais ce qui est sûr, c'est qu'avec cette étude, de nouvelles questions se posent.

L'exposition aux ondes, à des faibles niveaux et à long terme, provoquent-elle un vieillissement prématuré, du système immunitaire, du système nerveux? Des présomptions existent. Reste maintenant à vérifier l'hypothèse…..

---
Source :
http://www.rtbf.be/info/societe/sciences/telephonie-sans-...
 

- Extrait du Journal 'La Une' de la RTBF du 24/06/2008 - 19h30

 


- Interview radiophonique (RTBF) du professeur André Vander Vorst (UCL - expert invité au Conseil supérieur de la santé), promoteur de la thèse en sciences appliquées défendue par Dirk Adang :
 

podcast rtbf_interview_andre-van-der-vorst_24062008.mp3  (486 Ko)

 

 

Les commentaires sont fermés.